AREI

L’Initiative de l’Afrique sur les Énergies Renouvelables

RECRUITMENT DU DIRECTEUR DE L’UNITE INDEPENDENTE DE MISE EN OEUVRE DE L’AREI

Conformément aux décisions prises lors de la cinquième réunion du Conseil d’Administration de l’AREI, le Conseil recrute actuellement le Directeur Permanent de l’Unité Indépendante de Mise en oeuvre (IDU) – l’agence d’exécution et le secrétariat de l’Initiative.

Les termes de référence pour le poste convenus par le Conseil peuvent être téléchargés ici.

Plus d’informations sur le site web du cabinet de recrutement ici.

Publicité et soumission via le web ici.

La date limite d’inscription est le 6 avril 2018.

Introduction à l’AREI

(Vidéo 3.40 min)

AREI

Président de Guinée Alpha Condé

Akinwumi Adesina

Khaled Fahmy

Elham M.A. Ibrahim

Youba Sokona

Tobias Bischop-Niemz

Tasneem Essop

Lidy Nacpil

Lawrence Agbemabiese

Godwin Ojo

Augustine Njamnshi

Dale Wen

DOCUMENTS DE L’AREI

Le Cadre et le Plan d’action de l’AREI constituent la base et l’orientation stratégique de l’initiative de l’Afrique sur les énergies renouvelables.

Cadre
Plan d’Action
Résumé
Critères
Rapport d’étape
Brochure
AREI Presentation

COMMUNIQUES

Communiqués de S.E. Prof.Alpha Condé, Président de la République de Guinée, Coordinateur de l’UA pour les énergies renouvelables et Président du Conseil de d’administration de l’AREI.

One Planet Summit
11 dec 2017
Cinquième réunion du conseil d’administration
Janvier 2018
Sommet Alliance Solaire Internationale
11 Mars 2018

CINQUIÈME RÉUNION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

La cinquième réunion du Conseil d’administration de l’Initiative de l’Afrique sur les énergies renouvelables (AREI) s’est tenue le 27 janvier à Addis Abeba (Éthiopie) en marge du Sommet de l’Union Africaine (UA).

La réunion du Conseil a abouti à des résultats concrets et a approuvé les documents suivants:

AREI

L’initiative de l’Afrique sur les énergies renouvelables (AREI) est un effort significatif dirigé et pris en main par l’Afrique pour accélérer et augmenter la domes- tication de l’énorme potentiel des énergies renouvelables du continent. Sous mandat de l’Union Africaine, et approuvé par les Chefs d’États et de gouverne- ments africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), l’initiative se donne pour objectif d’atteindre au moins 10 GW de capacité nouvelle et additionnelle de production d’énergie à partir de sources d’énergies renouvelables d’ici 2020, et de mobiliser le potentiel africain pour produire au moins 300 GW d’ici 2030.

L’AREI est ancrée dans le contexte du développement durable et des change- ments climatiques. Elle montre comment un développement à bas ou zéro carbone peut être atteint dans les pays africains à travers les financements du climat et les moyens d’action basés sur les principes de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC). Elle reconnaît l’importance cruciale d’une rapide expansion de l’accès à l’énergie pour un bien-être accru, un développement économique et l’accomplissement des objectifs de développement durable.

OBJECTIFS

L’Initiative de l’Afrique sur les énergies renouvelables vise à:

• aider à la réalisation des objectifs du développement durable, à renforcer le bien-être humain, et à appuyer un développement économique conséquent, en garantissant l’accès universel à des quantités su santés d’énergie propre, appropriée et abordable, et

• aider les pays africains à sauter des étapes pour embrasser des systèmes d’énergies renouvelables qui puissent soutenir des stratégies de développement sobres en carbone tout en renforçant la sécurité économique et énergétique.

LES PHASES DE MISE EN PLACE

Le plan d’action présente des activités pour les trois différentes phases:

La phase de déploiement immédiat (de 2015 à mi- 2016): lancement officiel des activités de l’AREI qui comprennent la mobilisa- tion des ressources, la mise en place de la structure de gouvernance et de gestion ainsi que l’identification des projets de la Phase 1 qui se- ront en attente de mise en œuvre à partir de mi 2016.

Phase I (2016-2020): En coopération avec les partenaires bilatéraux et globaux, évaluations, préparations et activités habilitantes cru- ciales au niveau continental africain ainsi que dans un nombre de pays pionniers. Atteinte d’au moins 10GW de capacité de production énergétique nouvelle et ad- ditionnelle.

Phase II (2020-2030): Déploiement ambitieux à grande échelle des politiques et programmes définis au niveau national et des incitations proposés dans la Phase 1. Une continuité dans l’identification des projets, leurs évaluations et leurs révisions pour une augmentation d’au moins 300 GW de capacité de production nouvelle et additionnelle d’énergie à partir de sources d’énergies renouvelables.

PRINCIPES DIRECTEURS

L’Initiative africaine sur les énergies renouvelables va œuvrer pour atteindre ces objectifs, dans le respect des principes suivants:

  • L’Initiative africaine sur les énergies renouvelables devrait con- tribuer au développement durable en Afrique en améliorant et en accélérant le déploiement et le nancement des énergies renou- velables en Afrique.
  • L’initiative doit servir l’ensemble du continent africain et profiter à tous les pays africains.
  • L’Initiative devrait encourager la coopération inter-régionale et ne promouvoir et appuyer que les activités convenues par les pays concernés.
  • L’Initiative peut promouvoir toutes sortes de technologies des énergies renouvelables – solaire, éolienne, pico, micro, et petite et moyenne hydro-électricité; la biomasse moderne, l’énergie de la houle et l’énergie géothermale, pourvu qu’elles soient respectueus- es de l’environnement et socialement rationnelles, sensible aux questions de genre et prenant en compte ces principes directeurs
  • L’Initiative peut promouvoir tout l’ensemble des applications des énergies renouvelables, de celles connectées au réseau, à celles aux mini-réseaux, de petits systèmes autonomes, ainsi que d’autres formes d’énergie et particulièrement des applications destinées à satisfaire les besoins des personnes démunies.

ORIENTATION STRATÉGIQUES ET DOMAINES DE TRAVAIL

Le plan d’action de l’AREI identifie des activités spécifiques rela- tives à cinq principaux domaines de travail et quatre domaines de travail transversaux, tous complémentaires du travail fait par des partenaires pertinents. Ces activités varient, de l’aide aux gouverne- ments intéressés par le renforcement de leur cadre de politique, de règlementation, de soutien et de mesures d’incitation, au sout- ien au développement de projets qui conduira au financement de projets des énergies renouvelables. Un plan d’action détaillé décrit ces neufs éléments en détail.

CHANGEMENT TRANSFORMATIONNEL

L’initiative de l’Afrique sur les énergies re-nouvelables reconnaît que l’ampleur des défis énergétiques africains est énorme, tout comme les opportunités qui y sont as- sociées. Un changement transformateur est nécessaire et possible, et doit être stimulé par de vrais efforts de collaboration internationale ainsi que par de la bonne volonté. En encourageant les partenariats, en rassemblant les initiatives existantes et en mobilisant les nouveaux appuis internationaux pour des systèmes énergétiques sécurisés, décentralisés et centrés sur les populations, l’initiative aidera les pays africains à accéder à une énergie plus propre pour mener à bien leur développement et leur prospérité.

DOMAINES PRINCIPAUX DE TRAVAIL

  • Cartographie rigoureuse des politiques, des règlementations et des expériences et programmes, des énergies renouvelables existants
  • Renforcement des cadres de politiques, de règlementations et d’appui
  • Mobilisation et renforcement des capacités
  • Mobilisation des ressources financières pour les mesures d’incitation et les investissements
  • Développement et soutien de projets

 

DOMAINES TRANSVERSAUX DE TRAVAIL

  • Évaluations socio-économiques et environnementales des technologies d’énergie renouvelable
  • Engagement des différents partenaires
  • Suivi et évaluation du contexte général
  • Communications et partage

ENERGIE POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LES SECTEURS PRODUCTIFS

L’Initiative met en évidence le fait qu’en plus d’assurer un accès à l’électricité approprié pour les ménages et les familles, l’accès doit aussi être sufisant pour mener les secteurs productifs vers une plus grande création d’emplois et ce, dans les contextes locaux et nationaux; permettant le dével- oppement économique et une plus grande résilience. Cela comprend la réponse aux besoins de la petite production agricole, des micro, petites et moyennes entreprises en termes à la fois de quantité et de qual- ité d’accès, entrainant une vision qui prône l’accès à l’électricité au-delà des stricts be- soins minimaux pour les ménages.

PASSER RAPIDEMENT À DES SYSTÈMES D’ÉNERGIE DE L’AVENIR

L’AREI envisage des systèmes énergétiques intelligents, décentralisés qui peuvent supporter la production combinée de plusieurs sources d’énergies renouvelables. Avec une base d’appropriation très diversifiée en comparaison à celle des systèmes conventionnels et centralisés, un grand nombre de ménages, de communautés, de coopératives, de pe- tites et moyennes entreprises, ainsi que des grandes entreprises, deviennent à la fois des producteurs et des consommateurs d’électricité. Cela permettra à l’Afrique de passer rapidement aux systèmes énergétiques de l’avenir.

ENERGIE CENTRÉE SUR LES POPULATIONS

Pour les pauvres, un meilleur accès à l’énergie signifie un potentiel pour l’amélioration des moyens d’existence. L’Initiative promouvra alors des efforts sans précédents pour atteindre les po- pulations actuellement hors des réseaux électriques nationaux. Elle permettra d’étendre l’accès à l’électricité pour les services sociaux pendant que les so- ciétés africaines développent la mise à disposition de la sécurité sociale et d’au- tres moyens d’améliorer le bien-être pour leurs populations dans les décen- nies à venir.

DÉCLARATION SUR L’AVANCEMENT DE L’INITIATIVE AFRICAINE SUR L’ÉNERGIES RENOUVELABLE

Dans une déclaration commune de soutien à l’Initiative pour l’énergies renouvelable en Afrique (AREI), le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’UE et la Suède se sont engagés à mobiliser au moins 10 milliards de dollars EU. 2015-2020. Les Pays-Bas ont ensuite rejoint le groupe.

RAPPORTS DES RÉUNIONS PRÉCÉDENTES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Première réunion du conseil d’administration
Addis Ababa, 29 janvier 2017

Deuxième réunion du conseil d’administration
Conakry, 4 mars 2017

Troisième réunion du conseil d’administration
Addis Ababa, 2 juillet 2017

Quatrième réunion du conseil d’administration
New York, 22 septembre 2017

RÉSUMÉ DE LA RÉUNION TECHNIQUE SUR LES CONTRIBUTIONS À L’AREI

Conakry, 2-3 mars 2017

Cette réunion a réuni les pays engagés à hauteur de 10 milliards USD en faveur de l’AREI lors de la COP21 ainsi que les membres du Conseil d’AREI et de l’IDU, pour discuter de la manière dont les contributions pourraient être fournies conformément aux principes et critères de l’AREI.

RAPPORT D’ETAPE

Le rapport d’étape de l’AREI montre ce qui a été réalisé par l’AREI et son équipe de rédaction / Unité indépendante de mise en œuvre (IDU) en 2016.

TÉLÉCHARGER BROCHURE

Cliquez ici pour télécharger la brochure AREI en format pdf.

TÉLÉCHARGER RÉSUMÉ

Cliquez ici pour télécharger la résumé AREI en format pdf.

CADRE AREI

Les documents cadres AREI décrit l’initiative en détail, y compris le contexte, les objectifs et les lignes directrices, les groupements d’activités, des éléments de la stratégie de mise en œuvre et de gouvernance et de gestion. Il a été approuvé par la Commission des Chefs d’Etat et de gouvernement sur les changements climatiques africains et de l’Union africaine.

PLAN D'ACTION AREI

Cliquez ici pour télécharger le plan d’action AREI en format pdf.

CRITÈRES DE SÉLECTION

Cliquez ici pour télécharger Critères de sélection en format pdf.